Le calcul du coefficient de clustering

Pour le nœud 3 :

1.      Tout d’abord, nous identifions tous ses voisins. Le nœud 3 a comme voisins 1,5,6,7.

2.      Nous identifions entre ces 4 voisins, un total de 5 liens qui sont les suivants : {1,5},{1,6},{1,7},{6,7},{5,6}.

3.      Entre ces 4 voisins, s’ils étaient tous connectés les uns aux autres nous aurions (4*3)/2 liens (voir éq. 1 page 14). C’est-à-dire 6 liens.

4.      Nous divisons le chiffre obtenu en (2) par le chiffre obtenu en (3) pour obtenir la valeur finale.

5.      En conséquence, il existe 5/6ème de chance que deux voisins du noeud 3 choisis aléatoirement soient connectés entre eux.

Pour le nœud 4 :

1.      Tout d’abord, nous identifions tous ses voisins. Le nœud 4 a comme voisins 1, 2, 5.

2.      Nous identifions entre ces 3 voisins, un total de 1 lien qui sont les suivants : {1,5}.

3.      Entre ces 3 voisins, s’ils étaient tous connectés les uns aux autres nous aurions 3*2/2 liens (voir éq. 1 page 14). C’est-à-dire 3 liens.

4.      Nous divisons le chiffre obtenu en (2) par le chiffre obtenu en (3) pour obtenir la valeur finale.

5.      En conséquence, il existe 1/3 de chance que deux voisins de 4 choisis aléatoirement soient connectés entre eux.

Pour le nœud 5 :

1.      Tout d’abord, nous identifions tous ses voisins. Le nœud 5 a comme voisins 1, 4, 6.

2.      Nous identifions entre ces 3 voisins, un total de 2 liens qui sont les suivants : {1,4},{1,6}.

3.      Entre ces 3 voisins, s’ils étaient tous connectés les uns aux autres nous aurions 3*2/2 liens (voir éq. 1 page 14). C’est-à-dire 3 liens.

4.      Nous divisons le chiffre obtenu en (2) par le chiffre obtenu en (3) pour obtenir la valeur finale.

5.      En conséquence, il existe 2/3 de chance que deux voisins de 5 choisis aléatoirement soient connectés entre eux.

Pour le nœud 6 :

1.      Tout d’abord, nous identifions tous ses voisins. Le nœud 6 a comme voisins 1, 3, 5, 7.

2.      Nous identifions entre ces 4 voisins, un total de 5 liens qui sont les suivants : {1,3},{1,5},{1,7},{3,5},{3,7}.

3.      Entre ces 4 voisins, s’ils étaient tous connectés les uns aux autres nous aurions 4*3/2 liens (voir éq. 1 page 14). C’est-à-dire 6 liens.

4.      Nous divisons le chiffre obtenu en (2) par le chiffre obtenu en (3) pour obtenir la valeur finale.

5.      En conséquence, il existe 5/6ème de chance que deux voisins de 6 choisis aléatoirement soient connectés entre eux.

Pour le nœud 7 :

1.      Tout d’abord, nous identifions tous ses voisins. Le nœud 6 a comme voisins 1, 3, 6.

2.      Nous identifions entre ces 3 voisins, un total de 3 liens qui sont les suivants : {1,3},{1,6},{3,6}.

3.      Entre ces 3 voisins, s’ils étaient tous connectés les uns aux autres nous aurions 3*2/2 liens (voir éq. 1 page 14). C’est-à-dire 3 liens.

4.      Nous divisons le chiffre obtenu en (2) par le chiffre obtenu en (3) pour obtenir la valeur finale.

5.      En conséquence, il existe 100% de chance que deux voisins de 7 choisis aléatoirement soient connectés entre eux.

Capture d’écran 2020-08-26 à 22.52.54.